Tag Archives: documentation

Contribute to the blogs of pathologies!

A post in 3 languages: Les blogs sur pathologies sont toujours là!

Something like a year ago I made two blogs to upload differents pictures about pathologies in gelatin-based emulsions, one for glass plates and the other for plastic film ones.

The original idea comes from the fact that, as in medicine, the more examples of everything we see, the more we train our eyes to identify problems. So the posts are open for comments, so everybody can contribute with diagnostics and opinions. I had planned even to make, a year after, a document with all the material, but contributions never actually arrived and I don’t have the time to do all the work by myself (and it will not be as accurate at may be if we are several to discuss about them!).

This is a little reminder that the blogs are still there and active. You can surf the posts and leave all the comments you want, but you can also send me your pics to publish them there too.

Little community actions, I believe, can be really helpful for all.

Links:

Gelatin film based photos pathologies

Gelatin glass negs pathologies

—————

Il y a environ un an j’ai créé deux blogs pour publier des images de différents pathologies en émulsions de gélatine. L’un pour des émulsions sur verre, l’autre pour des films plastiques.

L’idée originelle vient du fait que, comme dans la medicine, plus d’exemples d’un cas on y voit, plus on entraine le regard pour l’identification correcte des problèmes. C’est pour cela que les posts sont ouverts aux commentaires, pour que tout le monde puisse contribuer avec ses impressions. J’avais aussi envisagé l’idée de publier, un an après, un document pdf avec tout le matériel, mais les contributions n’ont pas arrivé (pas mal de personnes suivent les blogs mais ne laissent pas de commentaires) et j’avoue ne pas avoir le temps pour faire tout le travail de classification et diagnostique (qu’aussi ne serait pas si précis que si ce sont plusieurs personnes à contribuer!).

Ceci est dont un petit rappel de que les blogs sont là et toujours actifs. Vous pouvez parcourir les posts, laisser tous les commentaires et questions que vous voulez, mais aussi vous pouvez m’envoyer vos images pour que je les publie aussi.

Les petites actions avec un sens communitaire peuvent être vraiment utiles pour tous.

Liens:

Gelatin film based photos pathologies

Gelatin glass negs pathologies

—————

Hace aproximadamente un año puse dos blogs online para compartir mis imágenes de patologías en emulsiones en gelatina; uno para soportes en vidrio y el otro para films plásticos.

La idea parte de que, como en medicina, más ejemplos de un problema uno ve, más entrena el ojo para la correcta identificación de problemas. Es por ello que los posts de los blogs están abiertos a comentarios, para que uno pueda discutir sobre sus impresiones y dejar sus preguntas. Había pensado incluso, luego de un año, publicar un documento con todo el material y las contribuciones, pero éstas nunca llegaron (bastantes personas siguen los blogs pero no comentan) y yo no tengo el tiempo para realizar todo el trabajo de clasificación y diagnóstico solo, amén de que así nunca sería tan completo y sobre todo tan preciso como si éste fuera hecho por varias personas.

Es éste un pequeño recordatorio de que los blogs siguen ahí y están activos: pueden recorrer los posts y contribuir con sus dudas u opiniones, pero también pueden enviarme sus propias imágenes para que las publique.

Las pequeñas acciones, si tienen un sentido colaborativo, pueden ser muy útiles para todos.

Links:

Gelatin film based photos pathologies

Gelatin glass negs pathologies

Formation en photographie pour conservateurs-restaurateurs

Mon pére étant un photographe amateur, j’ai commencé a prendre des photos à l’age de 5 ans (1985), et c’est à partir de 1992 que je commence à utiliser régulièrement un appareil reflex.

En 1999 je réalise des études au sein de l’Association de Photojournalisme de l’Argentine (ARGRA), et cést presque qu’au même moment que je commence à étudier la conservation de matériels photographiques. Pendant le période 2001-2007 je continue à travailler comme photographe portaitriste et de paysage en plus de réaliser des prises argentiques et numériques d’oeuvres d’art.

Il est évident que pour toute conservateur-restaurateur de biens culturels la photographie est un instrument essentiel, outil de documentation mais aussi de partage d’information, de plus en plus protagoniste car la technologie actuelle a augmenté de façon exponientielle son utilisation: traditionnellement on se limitait, avec de la chance, a faire des prises ponctuelles et soignées du travail ou à reproduire un ouvrage en noir et blanc, tandis que actuellement on partage des images et videos avec nos collègues de façon parfois immédiate, et la documentation exaustive de toutes les étapes du travail ainsi que les technologies d’identification et diagnostique basées sur la photographie ne font qu’augmenter. La numérisation du patrimoine est reconnue comme essentielle pour préserver son information et la diffuser sans risque.

P1030123-2

Le contrôle de toutes les étapes de la procédure est encore plus important que la présence de moyens matériels.

Il reste encore beaucoup de programmes de formation en conservation-restauration que négligent la photographie et n’offrent pas des cours dans ces programmes, ou ils sont trop courts et laissés pour les derniéres années, tandis qu’elle devrait être présente depuis le début, car notre métier et la photographie sont des disciplines que partagent une base commune: la capacité d’observation.

De nombreux conservateurs-restaurateurs souffrent du manque de formation en photographie, donc beaucoup d’entre eux, très expérimentés et réputés, doivent se contenter de produire des images très médiocres quand un photographe ne peut pas être sollicité, et sont réluctants à réaliser des cours de photographie généraux qui vont demander assez d’efforts et du temps avant de pouvoir montrer des résultats dans son travail quotidien.

Dans certaines professions voisines, comme l’archéologie, la photographie est beaucoup plus répandue, et beaucoup d’archéologues maitrisent des ressources photographiques qui leur permettent d’obtenir des images très utiles, pas seulement au niveau de la documentation d’une pièce mais aussi de son entourage originel.

 

 

Une bonne base en photographie réflex numérique ainsi que des connaissances en édition par ordinateur permettent aux professionnels non seulement de documenter et partager de manière efficace leur travail mais aussi serviraient pour connaître quelles sont les besoins minimals qu’une procédure de numérisation d’objets patrimoniaux, soit oeuvre plat ou tridimensionnelle, requiert. Il ouvre la porte aussi à une spécialisation dans cette direction et à l’incorporation des nouvelles ressources photographiques.

La formation que j’offre est ouverte aux conservateurs-restaurateurs de toutes les specialités. Elle se divise en deux modules différents, dont un premier est orienté vers les professionnels sans connaissance en photographie réflex, où ils vont réaliser un cours intensif pour comprendre et maîtriser les variables basiques de contrôle mécanique, de la lumière et d’édition numérique en travaillant dès le départ avec le type d’oeuvres et situations présent quotidiennement dans son travail.

Example de macro photographie

Example de macro photographie

Un autre module propose de travailler avec différentes sources de lumière artificielle pour aller plus loin dans les méthodes de diagnostique et documentation, ainsi que dans l’édition numérique des fichiers, contrôle de la couleur et les requis basiques pour réaliser des numérisations de qualité, mais aussi les différentes options d’hébergement de son archive numérique.

Ils sont divisés en 4 séances (1 par semaine) d’une durée de 4 heures, pour un total de 16 heures pour chaque module. Les élèves doivent avoir un appareil reflex numérique et un ordinateur portable, ainsi que du temps entre les cours pour réaliser des cas pratiques et exercices.

Les groupes sont limités à environ 4-5 élèves.

Pour tout renseignement vous pouvez me contacter directement à mjmconservation@gmail.com